Humour
Alévêque

De Christophe Alévêque avec la complicité de Francky Mermillod, avec Christophe Alévêque,

mise en scène de Philippe Soyer

avec la collaboration de Thierry Falvisaner,

lumières de Jérôme Perez Lopez, produit par Jean-Marc Ghanassia et Alaca Production.

Après son succès au théâtre du Rond Point, Christophe Alévêque joue les prolongations.

Christophe Alévêque se fait Don Quichotte et s'attaque à tous les sujets d'actualités. Il les lamine dans une revue de presse actualisée chaque jour. Il part en campagne et s'en prend à l'éducation et aux ados. Il pointe la génération des grands flasques, des "tranquille, t'inquiète", ces résignés qui opposent une tiédeur béate aux vieux énervés dans son genre.
Il s'attaque au reste du monde, la crise, l'opposition, le gouvernement, les pluies abusives, le réchauffement et la mal-bouffe.Dans un délire d'optimisme, il en est sûr, les forces de l'esprit l'emporteront. Et puis il doute... Humoriste, clown, dérisoire ou missionnaire ? De temps en temps, pour se calmer, il se met au piano."

La presse en parle :

"L'humoriste signe l'un de ses spectacles les plus personnels. Celui d'un révolté émotif et utopique" Le Monde

- "Le ton Alévêque : tendre et corrosif." L'Express

- "Il déclenche des rires francs (...). Le comique possède un vrai sens de la formule." Le Parisien

- "Un grand moment de rock"n roll." Figaroscope

- "Outre une décapante revue de presse, celui qui se rêve Don Quichotte livre ses réfléxions cinglantes sur la société et les politiques." Télérama

- "Toujours drôle et percutant, il manie parfaitement l'art de la feinte et du contre-pied. Un spectacle désopilant, instructif." L'Humanité Dimanche

- "Simplement Irrésistible" Causette